Rue Saint Martin, axe historique du nord


Après avoir arpenté au sud la rue St Jacques, voici la rue Saint Martin, l’axe du nord (rive droite), la plus ancienne voie septentrionale amenant directement au fleuve après avoir cheminée entre les deux pans rocheux de Montmartre et Belleville, et au delà en provenance de Senlis et de Reims. Elle était empruntée avant l’arrivée des romains, il a plus de 2000 ans.

 

En descendant depuis la Porte Saint Martin vers la Seine, cette voie recèle des trésors d’humanité et une piste ésotérique qui nous amène jusqu’à la Tour Saint-Jacques, comme un lien invisible.

a Plan rue Saint Martin Paris

Lire la suite

Publicités

Rue Saint-Jacques voie du sud


La rue Saint-Jacques à Paris est la première voie de l’axe historique midi/nord, déjà foulée par les hommes et les animaux de l’époque des gaulois parisiis. Plus tard les romains en ont fait leur « cardo maximus » provenant d’Orléans pour desservir Lutèce et le cœur de la Cité. L’aqueduc venant de Wissous suivait son parcours pour amener l’eau aux thermes de Cluny.

Le tracé de cette voie est resté le même, relativement étroit depuis la Porte du Faubourg Saint-Jacques (boulevard Port Royal) jusqu’aux limites des anciens remparts (rue Soufflot) où elle devient une rue directe, large et plongeante sur la Seine puis la Cité par le Petit-Pont et au-delà vers l’autre rive.
Sur cette plongée de parcours elle jouxte de grandes Universités (la faculté de droit, La Sorbonne), de grandes écoles (Louis Le Grand) et Collège de France.
En fin de parcours elle est rejointe par les anciennes rues médiévales (rue Galande, rue Saint-Séverin, rue de la Huchette) très animées et aujourd’hui point d’attrait touristique, stratégique. Autrefois très commerçantes, se réunissaient là les colporteurs et produits venant de l’Italie, de Rome via Lyon, en passant ici par Mouffetard, la Montagne Saint-Geneviève, la place Maubert.

J’imagine qu’il était plus facile d’arriver par ce chemin que d’en repartir tant la pente est ardue.

Plan historique

Plan exposé à la crypte archéologique

Paris au 17e siecle

Le tracé rouge _ correspond à la rue Saint Jacques (rive gauche sud)
Le tracé vert _ correspond à la rue Saint Martin (rive droite nord)

 

J’ai eu grand plaisir à arpenter cette route intra-ville, tel un pèlerin revenant de Compostelle et profitant de cette belle lumière. Une journée estivale exceptionnelle en ce mois d’avril où les températures s’affichaient à 28° !
Je vous partage ci-après, mes photos issues de cette balade à travers le temps.

Lire la suite

Rue de la Colombe île de la Cité


Au détour d’un nom de rue doux, rue de la Colombe sur l’île de la Cité à Paris, se trouve au n°4 une très vieille maison et le plus ancien bistrot de Paris. Sa construction, authentifiée par une découverte incongrue, remonte au Moyen-âge (XIIIe siècle) 1298. Elle est restée maison d’un étage jusqu’en 1557 et fait partie des plus vieilles maisons de Paris (rdc 1er étage).

Elle nous revient de loin ! (720 ans) échappant plusieurs fois à la destruction (par le temps, l’oublie et la bienveillance), cette maison aurait comme un halo de protection pour être toujours là de nos jours. Respect !

Le fil d’Ariane a pu remonter jusqu’à la source (fin XIIIe siècle) grâce à Michel Valette qui acquit ce bien en 1954. Avec son épouse Beleine ils en firent le célèbre Cabaret de la Colombe (1954-1964) puis un restaurant 3 étoiles « La Colombe » (1964-1985), tout en se passionnant pour l’histoire de cette maison. La découverte d’un squelette de chat lors de rénovation, est l’aboutissement de ce fil d’Ariane. (voir détail + bas ↓)

 

Rue de la Colombe, la Cité (Paris)

En 1223 la rue de la Colombe portait déjà ce nom.
Elle est une des rares rues qui subsistent encore dans son tracé et son nom sur l’île de la Cité. Lire la suite