Villefranche de Rouergue

Mis en lumière de la ville par l'Office de Tourisme. 1252 - Le terme de bastide (de l'occitan batisda) définit une ville neuve du Moyen Âge du Sud-Ouest de la France, dont le plan d'urbanisme géométrique est organisé autour d'une place centrale bordée d'arcades.

Mis en lumière de la ville par l’Office de Tourisme.

Villefranche-de-Rouergue (Aveyron 12), cette petite ville tout droit sortie du Moyen-Âge, deviendrait-elle Ville musée ?

2e sous-préfecture du département, le centre ville est pourtant resté commerçant et vivant jusqu’à tout récemment même si encore animé les jours de marché …
Mais désormais l’activité commerciale se résumerait presque aux ‘grandes’ enseignes, implantées à la périphérie sur de vastes zones réservées, sur d’anciens terrains fertiles et agricoles. …

Laissant le coeur de ville à l’abandon. Les boutiques ferment (plus de clients) les unes après les autres. C’est stupéfiant ! Triste de voir toutes ces pancartes « à vendre » en remontant la rue principale depuis le Petit Pont.

Changement d’époque irrémédiable – l’Homme libéré, n’a plus besoin d’être protégé à l’intérieur de la cité. L’urbanisme s’étale et la consommation de masse a pris le dessus. Enfin, un temps …


RETOUR D’HISTOIRE …

Un détour sur la situation géographique et géologique

Villefranche de Rouergue situe sur les rives de l’Aveyron (dans le Sud-Ouest de la France), à la jonction de deux schémas géologiques. Rive droite, sur laquelle est bâtie la ville initiale, s’étend le Causse sec, rocailleux, calcaire qui permit la construction des bâtis. Sur la Rive gauche, des sédiments plus noirs ont fait place à une végétation verte dans des vallées encaissées où de nombreux cours d’eau s’y déploient sur un sol plutôt granitique, le plus ancien des 2 socles.

Naissance de la ville

Au XIIIe siècle, elle fait partie des villes nouvelles en quadrillages géométriques avec des petites rues étroites, bâtis autour d’une Bastide (ici elle prendra le nom de Collégiale). Le tout dans une atmosphère seigneuriale conflictuelle où les ruraux cherchent à s’en affranchir.
Le commerce y devint prospère et florissant, entrainant un accroissement démographique. Les bourgeois enrichis s’y construisirent de riches demeures dans le centre même. Ils participèrent ainsi à la grandeur de la ville en s’octroyant du pouvoir protectionnistes et en distillant des responsabilités sociales. Le tout en se protégeant puisqu’il fallait s’acquitter d’une franchise (d’où son nom) pour accéder au coeur de la cité.

Villefranche, ville nouvelle du Moyen âge :
http://www.villefranchederouergue.fr/spip.php?article253

Enfin, bref, après toute naissance s’ensuit une jeunesse …
Sans oublier l’importance de la religion chrétienne. Il y avait alors un lien puissant entre croyance, dévotion et réussite.

Ici, le remarquable monastère de La Chartreuse
est à ce jour le plus vaste cloître de France ouvert à la visite.
Resté en activité jusqu’à la Révolution (1789)
où il fut alors saccagé, pillé et les moines expulsés.
(le décret du 13 février 1790 interdit vœux monastiques et ordres religieux réguliers)

La Chartreuse St Sauveur (XVe S.) édifiée aux portes de la ville entre 1451 et 1459 grâce au legs testamentaires d’un riche marchand drapier de Villefranche-de-Rouergue.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

…. En cours
Par analogie avec les phases de vie, je dirais, après la maturité, la ville essaie de se refaire une jeunesse par des travaux de « toilettage » .
En tout cas, les franchises commerciales de la périphérie doivent rapporter un beau change financier à la ville.  Car aujourd’hui, la place de la collégiale, toute refaite de neuf, est désormais dotée d’une fontaine sèche et musicale dernier cri !

La Fontaine Griffoul (Lo Grifol), édifiée en 1336 par les consuls de la ville.

La Fontaine Griffoul (Lo Grifol), édifiée en 1336 par les consuls de la ville est alimentée par une source grâce à un aqueduc sous terrain. C’était alors le point principal de ravitaillement en eau de la ville. Aujourd’hui, cette fontaine est tombée en désuétude.

 

Pour en savoir plus :

  1. Petite introduction à la géologie du Rouergue – http://patrimoni.macarel.net/node/39 
  2. La population du Rouergue de la fin du Moyen âge au XVIIIe siècle – http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1973_num_28_6_293442
  3. Histoire de Villefranche, ci, Fiches du patrimoine, documents en pdf édités par la Mairie –http://www.villefranchederouergue.fr/spip.php?article122 
  4. Villefranche, ville nouvelle du Moyen âge – http://www.villefranchederouergue.fr/spip.php?article253
  5. « Histoire des Bastides, les villes neuves du Moyen-âge (Jacques Dubourg) – http://www.editions-sudouest.com/nos-editions/editions-sud-ouest/381-histoire-des-bastides-les-villes-neuves-du-moyen-age.html
  6. « La fontaine dite Griffoul », description et inventaire architectural et patrimonial de cette fontaine monolithe – http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/mersri_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=IA12000043
Publicités

N'hésitez pas à réagir ou à apporter plus d'infos :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s