Retour sur ce jour où tout a basculé Charlie Hebdo

Retour sur cette journée du 7 janvier 2015 où tout a basculé – Charlie Hebdo (10 rue Nicolas Appert 11e Paris) attaqué à 11 h32, une tuerie éclair effroyable, révélée au fur et à mesure par les témoignages des survivants. Quelle réalité quand la vie ne tient qu’à un réflexe, un sursaut, un retard, de la chance … ? Pour eux, comme pour le journal, impossible de ressortir indemne d’un tel traumatisme.

 

Ce fut le choc au bureau quand un collègue nous annonce « attentat à Charlie Hebdo, … ».  Puis à l’affût de l’info, celles qui tombent et qui nous laisse à terre : « .. Cabu, Charb, Wolinski, Tignous … figurent parmi les morts  » ! Comme s’il fallait un déclencheur. Je n’entendais plus le reste Impossible ! Nos dessinateurs caricaturistes nationaux, emblématiques et légendes !?!

Sur le net, la réactivité est déjà impressionnante de témoignages et de créativité ! Le slogan et logo « Je suis Charlie » (en noir & blanc) est créé dans la foulée par Joachim Roncin qu’il poste en tweet à 12h52. Il est tout de suite repris, partagé à une vitesse hallucinante, faisant même le tour de la Terre ! En début de soirée, le hashtag #jesuischarlie détenait le record mondial le plus diffusé en seulement quelques heures ! (Depuis, le logo est libre de droit, à la demande de son auteur.)

Pour la fin de journée, un rassemblement spontané à République se communique. Nous y partons groupé, remplis d’émotion.

#jesuischarlie CHARLIE HEBDO 7 janvier 2015 photos rassemblement place de la république (de Thomas Michard) ↓

 

Attentat à Charlie Hebdo

rue Nicolas Appert, Paris 11e

Témoignages à Charlie Hebdo rue Nicolas Appert, Paris 11e

12 personnes y trouvent la mort dont 10 dans la salle de rédaction ; parmi lesquelles 5 dessinateurs caricaturistes, tous emblématiques : Charb* (Stéphane Charbonnais 47 ans, directeur de la rédaction, avait l’épée de Damoclès au dessus de la tête ; menacé de mort depuis 2012 il vivait en permanence sous protection policière), Cabu (Jean Cabut 76 ans), Tignous (Bernard Verlhac 47 ans), Wolinski (Georges Wolinski 80 ans), Honoré (Philippe Honoré, auteur du dernier dessin twitté par l’hebdomadaire, quelques instants seulement avant l’attaque),
Elsa Cayat (psychanalyste), Bernard Maris (alias Oncle Bernard, économiste 68 ans), Mustapha Ourrad (correcteur, exceptionnellement présent ce jour là), Franck Brinsolaro (brigadier chargé de la protection de Charb), Michel Renaud (fondateur du festival clermontois Rendez-vous du carnet de Voyage était l’invité de Cabu),
Frédéric Boisseau (42 ans, agent de maintenance au rez-de-chaussée de l’immeuble ; il fut le premier exécuté) et Ahmed Merabet  (policier, 1e à arriver en VTT vers les lieux du crime il fut le dernier exécuté, achevé à bout portant avenue Richard Lenoir).

Portraits détail via Le Monde du 7/1/15

Les survivants miraculés

4 très gravement blessés : Simon Fieschi (webmaster, « Son bureau est le premier qu’on rencontre quand on pénètre dans les locaux. Il sera la première victime du journal » … très gravement touché au poumon et encéphale. Entre la vie et la mort, il a été placé dans le coma artificiel pendant plusieurs jours. Aujourd’hui après plusieurs opérations, il est toujours hospitalisé pour quelques temps, voire quelques mois …), Philippe Lançon (journaliste, était sur le départ le manteau sur le dos, il fut touché de plein fouet au visage. Si ces jours ne sont pas en danger, il subit depuis 5 mois opérations sur opérations …), Fabrice Nicolino (journaliste sur les questions d’écologie, très gravement touché aux jambes et à l’abdomen, il est toujours à l’hôpital …), Riss* (Laurent Sourrisseau, dessinateur et directeur de rédaction, touché à l’épaule. Il fut le premier des 4 à sortir de l’hôpital, le 21 janvier 2015. Aujourd’hui il a repris la Direction du Journal).

7 rescapés : Coco (dessinatrice, avait déjà quitté la rédaction, se dirigeait vers la sortie du bâtiment quand elle s’est trouvée nez-à-nez avec les tueurs ! Terrible et si rapide dilemme, prise entre l’enclume et le marteau, pour celle qui ouvrit la porte sécurisée de Charlie hebdo…), Laurent Léger (journaliste reporter), Gérard Gaillard (Clermontois ami de Michel Renaud, assis en retrait), Sigolène Vinson (chroniqueuse judiciaire) – Eric Pontheault* (directeur financier) et sa chienne, Jean-Luc Walet (maquettiste), Luce Lapin (secrétaire de rédaction), Cécile

les absents à ce moment là : Luz (dessinateur, jour de son anniversaire, arrivé en retard il allait entrer dans l’immeuble au moment où les tueurs redescendaient, il s’est caché…), Catherine Meurisse (dessinatrice, arrivée en retard elle vit surgir au loin de l’immeuble deux hommes encagoulés qui prenaient la fuite…)Patrick Pelloux (chroniqueur médecin urgentiste, en réunion de coordination par ailleurs est arrivé le premier sur le lieu), Jean-Baptiste Thoret (critique cinéma, en retard était encore en route), Gérard Briard* (rédacteur en chef, en vacances à Londres), Antonio Fischetti (journaliste scientifique, en province pour l’enterrement de sa tante), Zineb El Razoui (journaliste reporter, en vacances au Maroc), Willem (dessinateur, en Bretagne), Mathieu Madenian (humoriste, en vacances).

Plan Charlie Hebdo ce 7 janvier 2015 - 10, rue Nicolas Appert, Paris 11e (sources : Charlie Hebdo N°1224 du 6/01/2016)

Plan Charlie Hebdo ce 7 janvier 2015 – 10, rue Nicolas Appert, Paris 11e
(sources : Charlie Hebdo N°1224 du 6/01/2016)

____________

Flash back – Février 2006Conférence de rédaction à Charlie Hebdo (avec Wolinski, Cabu, Tignous, …), le jour où fut conçue la couverture « C’est dur d’être aimé par des cons » dit par ‘Mahomet’ désespérée, la tête entre ses mains (dessin de Cabu), en soutien au journal danois Jyllands-Posten. Ils pensaient alors que la France était le Paradis de la liberté d’expression. cf. Reportage vidéo ↓
https://www.youtube.com/watch?v=oNXTZx9j3As

En réaction à cette publication en 2006 : « Des organisations musulmanes ont tenté, d’obtenir juridiquement l’interdiction de la vente de l’hebdomadaire satirique. Elles ont été déboutées. Télévisions japonaises, radios tchèques… les médias du monde entier affluent à la rédaction. Cible d’une alerte à la bombe, le journal est protégé par la police. »
« C’est la première fois dans l’histoire de Charlie qu’un dessin se retrouvait au centre de tous les débats », indique Luz. (Cf. art. du Monde).
Témoignage / photos – « Petit écolier à Charlie Hebdo » par KarimTALBI

____________

A Charlie Hebdo 11 décembre 2014 - Cabu (1e plan), Wolinski, Zineb, LaurentL Charb (au fond), Riss, et Fabrice Nicolino.

A Charlie Hebdo le 11 décembre 2014 (2 semaines avant le massacre) – Cabu (1e plan), Wolinski, Zineb, Laurent Léger, Charb (au fond), Riss, et Fabrice Nicolino.

 

Retour sur le témoignage des rescapés

  1. Témoignage de Coco (Corinne Rey) en état de choc (source> humanite.fr le 07/01/2015) : « J’allais chercher ma fille à la garderie, devant la porte de l’immeuble du journal deux hommes cagoulées et armés m’ont brutalement menacées. Ils voulaient entrer, monter. J’ai tapé le code. Ils ont tiré sur Wolinski, Cabu… ça a duré cinq minutes… Je m’étais réfugiée sous un bureau… Ils parlaient parfaitement le français. Se revendiquaient d’Al Qaïda ».
  2. Témoignage de Sigolène Vinson (source> lemonde.fr le 13/01/2015) : témoignage précieux ! Très attentive, elle se souvient de chaque détails, de l’ambiance et de l’emplacement de tous ce mercredi matin là. Le manteau sur le dos, Philippe Lançon est sur le départ, Lucie s’apprête à quitter la salle quand  ‘pop pop’ (!) (les deux balles ont perforées les poumons de Simon…) … « Je me suis jetée au sol. « Pop pop » dans Charlie, je comprends que ce ne sont pas des pétards ». Elle entend la porte d’entrée de la porte de rédaction sauter et un homme crier « Allahou Akbar » puis « Où est Charb ? » … Elle entend la scène qu’elle ne voit pas « Ce n’était pas des rafales. Ils tiraient balle après balle, lentement… le silence… et cette odeur de poudre… »
  3. Témoignage d’Eric Portheault (source> telestar.fr – 12/01/2015) : réfugié sous son bureau … « On s’est réfugiés tous les deux (avec Jean-Luc Wallet, ndlr) sous nos bureaux respectifs, à l’opposé l’un de l’autre (…) On a entendu des coups de feu successifs, rapprochés, comme tirés par des gens d’un calme incroyable« .  « Je n’ai toujours pas peur, je ne sais pas pourquoi … »  « Je n’ai rien entendu d’autre que le bruit des tirs, hormis le « Allah Akbar » qui m’a sans doute sauvé la vie.« 
  4. Témoignage de Gérard Gaillard (source> lamontagne.fr le 09/01/2015), Clermontois invité par Cabu avec son ami Michel Renaud décédé dans la fusillade : ‘Il était dans la salle de rédaction quand les deux terroristes sont arrivés. Assis, comme son ami, en dehors de la table de rédaction mais de l’autre côté de cette salle exigüe et encombrée a juste le temps de se cacher sous la table. « Mon premier réflexe a été de me mettre à plat ventre », confie-t-il. Il échappe ainsi aux balles.’
  5. Témoignage de Laurent Léger (source> Charente libre le 08/01/2015) : « Je me demande encore comment j’ai pu réchapper ». « Au départ, on pensait que c’était des pétards, puis on a entendu des bruits de pas. La porte s’est ouverte, un type a jailli en criant ‘Allahou Akbar’ il ressemblait à un type du GIGN ou du RAID, cagoulé tout en noir, il avait une arme qu’il tenait par les deux mains, fusil d’assaut ou kalachnikov…puis ça a tiré, puis l’odeur de poudre. Par chance j’ai pu me jeter sous une table derrière dans une encoignure… par chance, j’ai pu échapper à son regard… » – à 11h40 il parvient à prévenir un ami : « Appelle la police. C’est un carnage. Tout le monde est mort » !  avant que la communication ne soit coupée.

 _____

 Témoignage de Riss  (source> invité du JT France2 le 20/01/2015) : « On discutait … puis soudain on a entendu une détonation …,( j’ai cru que c’était un objet ménagé défectueux) et deux autres détonations qui nous a semblé très suspectes puisque là TOUT LE MONDE S’EST LEVE. On a compris que quelque chose d’anormal se passait. Et à cet instant là la porte de la rédac s’est ouverte et j’ai vu un homme armé et cagoulé, surgir, avec une mitraillette. … A et instant je me suis jeté au sol, face contre terre. Donc je n’ai plus vu… Je n’ai plus fait qu’entendre des sons. Ces sons sont des coups de feu, uniquement des coups de feu. Il n’y a pas eu de cris, pas de hurlements. … A un moment un a revendiqué une organisation… du Yémen. Puis a demandé de vérifier si Charb était bien mort. »

 

Je suis Charlie sur la musique de Saez « Jeunesse, lève toi  » ↓ (montage de François Neiss)

« Comme un éclat de rire vient consoler tristesse,
Comme un souffle à venir vient raviver les braises,
Comme un parfum de souffre qui fait naître la flamme,
Jeunesse, lève-toi.

Contre la vie qui va, qui vient puis qui s’éteint,
Contre l’amour, qu’on prend, qu’on tient, mais qui tient pas,
Contre la trace qui s’efface au derrière de soi,
Jeunesse, lève toi. » (Saez)

 


Retour sur cette semaine :

  • Mercredi 7 janvier 2015 – ‘Le massacre de Charlie Hebdo … deux hommes armés pénétraient dans les locaux de Charlie Hebdo, tuant douze personnes dont les dessinateurs emblématiques du journal.’ (cf. résumé du JDD 22/01/2015)
  • ‘Qui se cache derrière le slogan « je suis charlie » ? (cf. portrait Les inrocks 22/01/2015 
  • La traque des frères Kouachi durera une éternité (…) 30 heures pour se terminer vendredi 9 janvier à 18 h à Dammartin-en-Goëlle (77).
  • Vendredi 9 janvier – Otages et tuerie à l’Hyper Casher de la Porte de Vincennes. Une attaque terroriste, islamiste et antisémite perpétrée par Amedy Coulibaly (complice des frères Kouachi) se finit dans le sang vendredi 9 janvier 2015 à 18 h
Dessin hommage attentats

« Les Dieux changent … le blasphème reste »

Au total : 17 personnes tuées au nom d’Allah – 3 terroristes descendus au nom de dieu …

  • Dimanche 11 janvier une journée historique : 4 millions de personnes défilent dans toutes les grandes villes de France pour la plus grande manifestation jamais enregistrée dans l’histoire du pays, au nom de la Liberté. Toutes les communautés et franges sociales défilent ensemble …
    Cf. « La liberté en marche » (Paris, le 11 janvier 2015) – montage de Hugo Bembi ↓ https://www.youtube.com/watch?v=KwlGP6wGtpc [/embed]
    En marge des cortèges parisiens 44 chefs d’Etat défilent boulevard Voltaire, pour la photo, dans un cadre ultra sécurisé.
  • Mercredi 14 janvier – Une semaine après exactement, sort le numéro vert des survivants‘ – Charlie Hebdo N°1178 avec en couverture ‘Mahomet’ triste, choqué et empathique ; le vert rappelant la couleur de l’islam  (dessin de Luz).
    Couverture Charlie Hebdo N°1178 du 14 janvier 2015 - (Ed. des survivants)

    Couverture Charlie Hebdo N°1178 du 14 janvier 2015 – (‘numéro vert des survivants’)

     

  • Au total, 7.950.000 exemplaires sortiront des presses (jusqu’au 7 février 2015) ! Il s’agit là encore d’un tirage historique sans précédent de toute l’histoire de la presse.

 

  • Cette dernière couverture est une nouvelle fois interprétée comme un blasphème, une atteinte directe au Prophète. C’est l’émeute chez les musulmans du monde entier ; cette révolte se répand comme une traînée de poudre.

 

 

 

Fin de la semaine.

Une semaine où tout est allé si vite, avec une amplitude irréelle, et si démesurée !
Le temps aura besoin de compréhension pour apaiser toutes ces blessures.

Ch.

 


Info+ : Dossier complet dans « Le Parisien » – http://atelier.leparisien.fr/sites/Je-Suis-Charlie/

Depuis,
  •  Luz a quitté le journal en septembre 2015. Sa bande dessinée « Catharsis » publiée aux éditions Futuropolis en mai 2015 a rencontrée un vif succès dès sa sortie.
  • Simon, survivant de « Charlie Hebdo », un corps qui se soulève : article du philosophe Georges Didi-Huberman publié le 17 octobre 2015 dans la revue « Lignes » N°48.
  • Catherine Meurisse publie « La légèreté » aux éditions Dargaud en janvier 2017 (préface de Philippe Lançon), elle y raconte la traversée du vide après le traumatisme de « Charlie ».

 

Publicités

N'hésitez pas à réagir ou à apporter plus d'infos :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s