Ho Van Lang, l’homme de la jungle Vietnam


Une histoire hors du commun

En août 2013, le monde découvrait avec émoi le corps fluet de Lang, sorti tout droit de la jungle du Vietnam.

Au départ… 1972. Ho Van Thanh est alors soldat combattant Viêt Minh quand une bombe US vient détruire sa maison, tuant sa mère et ses 2 aînés [son épouse et ses 2 derniers ont survécu (cf.5)]. Le traumatisme de guerre – si longtemps enduré – lui fera probablement perdre le fil… et en 1973, il s’enfuira avec son enfant de 2 ans dans les bras, abandonnant son village de Tra Nga (commune de Tra Phong, district de Tay Tra dans la province Quảng Ngãi) centre du Vietnam.

La guerre s’acheva 2 ans plus tard en 1975 mais Ho Van Thanh ne revint jamais et son fils Lang grandit avec lui dans la forêt, hors des Hommes.

Ho Van Thanh* 82 ans et son fils Ho Van Lang* 41 ans en 2013, ont passé 40 ans reclus dans la jungle.

Hồ Văn Thanh* - Hồ Văn Lang* (en vietnamien le prénom se place en dernier)


1 / RETOUR A LA CIVILISATION

Il aura fallu la témérité du plus jeune des enfants, Ho Van Tri, il n’avait alors que 3 mois. Il grandira avec sa mère qui sur son lit de mort, à ses 12 ans, lui parlera de son père et de son frère (cf.5).

« En 1994, un paysan qui cherchait du bois dans la jungle a découvert deux sauvages terrifiés qui ont fui dans les sous-bois. Le paysan est allé informer les gens du village et Ho Van Tri a débordé de bonheur en sachant que c’était probablement son père et son frère qui étaient toujours vivants dans un endroit de la jungle. » (cf.16)

En 2004 il les retrouvera dans leur dernière hutte camouflée dans les arbres plus haut dans la montagne (cf. photo d’en tête). Depuis chaque année il leur rendait visite (une épopée de 5 heures) dans l’espoir de les faire venir. Mais le père souffrait de troubles mentaux et pensait que la guerre était toujours en cours. C’est finalement l’état de santé aggravée du vieil homme qui permis d’alarmer les autorités en 2013, et de les ramener à la civilisation.

Voilà les premières images lorsque le père et le fils furent ramenés au village le 7 août 2013. Lang apeuré découvrait la civilisation pour la première fois et Thanh (père) malade et très faible avait dû être transporté sur une civière. Ces images ont fait le tour du monde.

Lang était en très bonne santé malgré son corps fluet.

Il connaîtra pour la première fois : la route (l’asphalte), la vitesse et sa sensation (dans la voiture qui les amènera à l’hôpital), les animaux en tant « qu’amis » (chiens, chats, buffles, …), la lumière artificielle (il passera des nuits entières à regarder subjugué, les ampoules éclairées).

________________________

2 / UNE NATURE HUMAINE AUTHENTIQUE

Ho Van Lang, un homme tout droit sortie d’une autre époque que l’on pensait révolue, un homme libre qui n’a vécu que dans la nature, la forêt, les cours d’eau, la montagne, sans jamais avoir connu la civilisation des Hommes – depuis son primer âge jusqu’à ce jour d’août 2013 (à 41 ans). Il est une exception dans ce monde du XXIe siècle qui force l’admiration. D’autant qu’il n’apparaît pas tel un « sauvage violent » mais plutôt comme un être sensible et attendrissant. Il nous émeut ! Il fera écho – à n’en pas douter – auprès des scientifiques et chercheurs en psychologie sur la nature humaine. Puisqu’il nous ramène aux valeurs « primaires » qui se révèlent tellement simples, vraies, profondes, sans calculs.

Lang est décrit émotionnellement comme un jeune enfant, sa candeur est touchante.

Pourtant grâce à son père, ancien soldat de la guerre, il a appris et développé des techniques ingénieuses de débrouille et de survie, dont : 

♦ le feu, par l'étincelle du fer sur du quartz, toujours allumé autant que possible.
♦ outils forgés (couteaux, plats, marmites...) à partir de fer récupéré sur des épaves de guerres,
♦ vêtements tissés en fibre végétale,
♦ paniers tissés en osier,
♦ cabanes perchées (en 40 ans ils changeront 5 fois d'endroit pour fuir les Hommes),
♦ les plantes médicinales pour se soigner, et Lang en a acquis une grande connaissance.

En ce qui concerne l’alimentation : diversifiée et équilibrée. Tuant les animaux (via des pièges sophistiqués) pour se nourrir sans rien gaspiller et en conservant la viande sèche. Cultivant champs avec maïs, manioc, riz, … Cueillant fruits, végétaux.

Le langage lui n’a pas survécu à la distance des hommes. Il s’est suffit à l’essentiel et appauvri avec le temps. Il s’agit du dialecte de la minorité ethnique Kor (très peu parlé au Vietnam).

 

En novembre 2015, soit 2 ans et 3 mois après leur « capture », Lang accepte de retourner pour la première fois dans la jungle. Il en ressortira un documentaire exceptionnel, sorti en juin 2016 : « Vietnam jungle men » (cf.17). Il est le témoignage direct de Ho Van Lang dans son milieu naturel, recueilli par Alvaro Cerezo, durant les 5 jours passés ensemble dans la jungle, avec Tri (le frère de Lang) et un traducteur. Info + sur le blog Docastaway (Alvaro Cerezo) (cf.16) – https://www.youtube.com/watch?v=jXw3Mfe9S

Ci-après, Ho Van Lang nous présente ses outils, cette hâche pour couper les arbres / Cf. »Retour dans la jungle » nov.2015 (Photo Alvaro Cerezo) 

Leur survie nous montre le chemin d’une merveilleuse adaptation en milieu isolé.

Ils ont survécus toutes ces années en se nourrissant de fruits, de légumes, de chasse et de pêche… en érigeant des maisons refuges à hauteur d’arbres, toujours appuyées sur des troncs solides par sécurité et  pour se protéger des serpents et milles-pattes (les plus redoutés).

Désormais une nouvelle vie à commencé pour Lang, reconnu et aimé de ses pairs. En 2016 il a repris le chemin de la jungle, plus accessible, où il a établit des fermes agricoles de cultures du riz, maïs, … pour ne pas être un poids et participer par son travail et ses récoltes, à la vie de la famille (7 personnes : Tri, son épouse et leurs 3 enfants, Lang et leur père Thanh).

________________________

3 / DES NOUVELLES DEPUIS 2013 

Dans les premiers mois, les choses se sont accélérées dans leur vie parmi les hommes : santé, papiers d’identité, construction de nouvelle maison dans le village grâce au gouvernement et dons de sponsors, interviews de médias (du pays et du monde entier)…

EN 2013 Les premiers temps furent difficiles à cause des problèmes de santé. Dès leur arrivés ils ont été conduits à l’hôpital : le père très malade et très faible y est resté plusieurs semaines

Cf. art. Dan Tri.com.vn du 1er/09/2013 (en vietnamien): Ho Van Lang est toujours très attaché à son père – (traduction de l’art. via Google)
Il est rare de le voir quitter son père trop longtemps, au bout de 2, 3 heures il demande à retourner à son chevet (…) Progressivement Lang surmonte les obstacles et apprend à vivre au milieu des siens.

>En octobre, construction de leur nouvelle maison dans le village à l’emplacement de celle de Tri et sa famille (avec sa femme et leurs 3 enfants) pour permettre la réunion familiale.
>En décembre le film documentaire sur Ho Van Thang et Lang, réalisé par Ho Nhat Thao, a remporté le 1er prix, médaille d’or du 33e Festival national de la télévision vietnamienne (cf.10). Selon les auteurs, le film se veut transmettre un message de compassion, et d’amour de la famille. L’équipe qui vécue 1 mois ici à l’occasion de la nouvelle maison, se sont engagés à leur acheter des vaches.

EN 2014 Cf. art. dantri.com.vn du 30/01/2014 (en vietnamien) : « Le Nouvel An lunaire arrive (Tet), les derniers jours de décembre » – (traduction de l’art. via Google). Lang avec son frère ont récolté le riz de maturité tardive. « Quand je parle de Tet, chaque maison se réunit pour emballer des galettes et parler joyeusement les unes avec les autres. Lang a beaucoup aimé récolter du riz avec moi et participer à la cuisine pour le Tet « (Ho Van Tri)

EN 2015 Cf. (12) art. Tienphong du 09/09/2015  : Ho Van Lang se révèle être un excellent agriculteur, ainsi qu’un chasseur et cueilleur hors pair et participe ainsi à la nourriture de la famille. Par exemple, il a su connecter le tube d’eau aux haies pour cultiver des légumes dont le taro, le melon escalade, haricots verts, maïs… Il sait aussi comment chasser les oiseaux avec des citrons, et utiliser des feuilles de la forêt pour protéger ses terres agricoles, il grimpe aux arbres comme un écureuil pour y cueillir les fruits…

EN 2016 Cf. art. dantri.com.vn du 07/08/2016 (en vietnamien) : »Maintenant, que devient Ho Van Lang, l’homme de la forêt ? » – (traduction via Google). « Alors que son père est à la maison, mentalement perturbé, Lang se souvient encore des montagnes, et rentre rarement chez lui. (…) »

EN 2017 « Ces dernières années au Vietnam, de nombreuses histoires vraies sur « les gens de la forêt » ont provoquées des remous dans le pays et à l’étranger. Pour diverses raisons, ils vivent totalement isolés du monde extérieur, choisissent les vieilles forêts comme abris et prennent la faune et la flore comme source de nourriture. » – cf. art. « Les peuples de la forêt » (via traduction Google) – (art. original : Dantri.com.vn du 30/06/2017 en vietnamien).

 


RETOUR SUR L’HISTOIRE TRAGIQUE DU VIETNAM

  1. Vietnam – La sale guerre (1h29)
    « De la guerre d’Indochine menée et perdue par les Français à la chute de Saïgon fin avril 1975
  2. VIETNAM – Fresque documentaire historique de Ken Burns et Lynn Novick  / ARTE 9 épisodes de 54′ (boutique Arte)
    VIETNAM raconte l’histoire de la fin du colonialisme, de la montée en puissance de la Guerre froide et de la victoire d’un peuple de paysans contre l’une des machines les plus destructrices du monde.

« 10 ans d’enquête, une foule d’archives et de témoignages saisissants et inédits (films amateurs, photos prises par les plus grands journalistes et enregistrements sonores secrets) – une fresque documentaire d’exception, rythmée par la force et l’énergie des morceaux de Dylan, des Stones, des Beatles et de Jimmy Hendrix qui l’accompagnent. »

 


SOURCES – REVUE DE PRESSE – INFOS+

  1. Vietnam : fuyant la guerre, un père et son fils ont vécu 40 ans dans la jungle (France 24 – 10 août 2013) : http://www.france24.com/fr/20130809-vietnam-pere-fils-retrouves-40-ans-jungle-reclus-sauvage-guerre/
  2. NEWS INFOS TV du jour « Dad and son discovered hiding in Vietnam jungle from war for last 40 years » : http://www.youtube.com/watch?v=7U1xPRHEs8A
  3. Dans le quotidien local ‘Dan Tri‘ on y retrouve tous les articles depuis août 2013.
  4. La dernière mise à jour, l’information la plus rapide et la plus complète sur l’événement 2013. Le père et le fils vivent dans la solitude pendant 40 ans dans la forêt profonde, ‘Dan Tri Viet Nam’ (en vietnamien) – dossier traduit via Google : « Le père et le fils 40 ans dans la forêt profonde« 
  5. Thanhnien (du 18/08/2013) : « Relative burns down Vietnam ‘jungle’ men’s house in fit of pique » /  On apprend que la dernière maison dans les arbres de Ho Van Thanh et Lang a été incendiée volontairement par un cousin décrié.
  6. kenh14.vn (du 25/08/2013) /en Vietnamien avec photos : livraison de 15 000 briques pour la nouvelle maison de Ho Van Thanh, Lang et Tri, offertes par l’entreprise Phu Die.
  7. Dan Tri  (du 11/09/2013) /en Vietnamien : cérémonie d’inauguration des travaux de la nouvelle maison en présence des autorités locales, de sponsors et de l’entreprise Tra Phong qui parraine et va superviser les travaux.
  8. Thanhnien (du 24/12/2013) /en Vietnamien : le film documentaire sur les « gens de la forêt » a remporté la médaille d’or au 33e Festival national de la TV vietnamienne
  9. Décembre 2014, préparation de la fête du Tet (Nouvel an lunaire)
  10. Ho Van Lang voudrait se marier. Il est travaillé pour se trouver une femme et avoir un enfant. Dans ce but là il apprend l’écriture pour avoir plus de chance d’une rencontre.
  11. TinMoi (du 21/07/2015) /en Vietnamien avec photos : travaux dans les champs (rizière) avec son frère, lors d’une visite impromptue d’un journaliste
  12. Tienphong (du 09/09/2015) /en Vietnamien avec photos : Ho Van Lang se révèle être un excellent agriculteur, ainsi qu’un chasseur et cueilleur hors pair et participe ainsi à la nourriture de la famille. Par exemple, il a su connecter le tube d’eau aux haies pour cultiver des légumes dont le taro, le melon escalade, haricots verts, maïs… Il sait aussi comment chasser les oiseaux avec des citrons, et utiliser des feuilles de la forêt pour protéger ses terres agricoles, il grimpe aux arbres comme un écureuil pour y cueillir les fruits…
  13. Dantri.com.vn  (du 07/08/2016) /en Vietnamien : Comment va Lang, 3 ans après ?
  14. « Viviendo 5 dias en la selva con Ho Van Lang » – Docastaway (Alvaro Cerezo) 12/06/2016
  15. « We lived in the Jungle for 5 days with the Vietnamese Tarzan – Ho Van Lang« – Docastaway – Documentaire/Blog d’Alvaro Cerezo
  16. « The Vietnamese Jungle men : HO VAN LANG » – Le documentaire en entier (24:16) sur Docastaway (Alvaro Cerezo)

 

ChPL

Publicités

Trésors en des lieux improbables de la planète


Des trésors découverts dans des endroits improbables de la planète, forcent la curiosité et nous plongent dans des histoires humaines tragiques ‘perdues dans l’oublie’, jusqu’à ces mises en lumière.

Deux découvertes ont été faites dans des lieux pour le moins surprenants. D’un côté [1.], le désert et le sable ont pris du terrain ensevelissant tout sur leur passage et de l’autre [2.] le glacier a fondu et reculé laissant apparaître les épreuves du passé.

Le temps est un révélateur mais une part de mystère subsistera toujours.

Lire la suite

Trésors découverts lors de rénovations


Tour d’horizon sur les Trésors (lingots ou pièces d’or) découverts lors de rénovations. Une manne quand les nouveaux propriétaires tombent dessus, par le hasard de travaux.

Trésor d'or


En décembre 2014 à Cours de Thomazeau (Lot-et-Garonne 47) un couple d’anglais  découvre 45 pièces d’or espagnoles cachées dans le mur de leur nouvelle acquisition : la dépendance d’un ancien hôtel particulier du 16e siècle. (Cf. Sud Ouest-18/12/2014 ou Le Parisien-18.12.2014)

Puis à quelques jours de Noël 2014, Renaud et Quentin (1 maçon et son apprenti) découvrent 37 pièces d’or, des Napoléons III et des pièces belges frappées entre 1848 et 1896. Elles se trouvaient sous des dalles de chaux dans l’ancienne Mairie de Maisoncelles-sur-Ajon (Calvados 14) – Cf. France3-region Francetvinfo.fr dont vidéo. Le plus surprenant, c’est que Renaud en est à son 2e trésor ! En 2011, il a mis à jour un précédent butin (+ important) dans la ville Caen.

 

Voici une liste, non exhaustive, de 7 trésors qui ont fait parler d’eux :

1. à Paris (75)

Le trésor de la rue Mouffetard découvert le 24 mai 1938 par des ouvriers italiens, était constitué de plus de 3 555 pièces d’or à l’effigie de Louis XV. Elles étaient entourées, pour la plupart, d’un parchemin testament daté du 16 novembre 1756 par Louis Nivelle (secrétaire du Roi Louis XV) au profit de sa fille légitime Anne Louise. En 1938, ce trésor est estimé à 2 500 000 F. Il sera plus tard réparti aux 83 descendants d’Anne Louise. (Cf. +info). Jusqu’à tout récemment, il détenait le record du trésor le plus important jamais trouvé en France. En 2005 il ne restait en vente que 7 pièces d’or de ce butin historique.
Au coeur de l’affaire par son grand-père (expert initial de ce trésor),
Sabine Bourgey, numismatique, a retracé l’histoire de Louis Nivelle dans un roman historique et policier : « Le trésor de la rue Mouffetard » (Ed. Bourgey).

2. à Saint-Germain-lès-Arpajon (91)

En 2008, 30 000 à 40 000 pièces de cuivre datant de l’époque des derniers empereurs gaulois sont découvertes en creusant une bute mal placée dans leur jardin. Un trésor monétaire date de plus de 1700 ans. Il est à ce jour le plus gros trésor découvert en Île-de-France. (cf.+ Savoir Essonne)

3. En Normandie à Notre-Dame-de-l’Isle (Eure 27) 

En 2011 des ouvriers découvrent un incroyable trésor : 16 lingots et 600 pièces d’or dans des bocaux de verre, en creusant le sol (en terre battue) d’une grange pour une future cuisine. Ils s’en emparent et se le partagent en secret. Ce n’est qu’en 2013, suite à une enquête de suspicion que l’affaire à éclaté au grand jour. Ce magot était semblait-t-il enfouit là depuis la seconde guerre mondiale avec des pièces d’or de 20 $ US datant de 1924 et 1927. La bâtisse, une belle maison en bord de Seine, date du 18e siècle. (cf.+ Normandie-actu)
Mais l’affaire a rebondi au Tribunal pour 2 dames qui se réclament désormais héritières de ce trésor. Il proviendrait de leur père qui l’aurait enterré là entre les années 40 et 60, sans testament. Après son décès, elles revendent la maison en 2000 aux actuels propriétaires, la famille Beauté. Le jugement a été mis en délibéré au 5 février 2015 => à suivre …

4. Dans le Loir-et-Cher (41) à Montrichard

En 2007, un maçon découvre 600 pièces d’or de monnaies royales datant de Louis XIII, Louis XIV et de leurs contemporains espagnols (17e… siècle), dans une maison du 15e siècle. ‘Selon l’expertise, l’ensemble du trésor représentait sous le règne de Louis XIV une somme totale de 3.206 livres, avec laquelle on pouvait acheter 15 chevaux ou 75 vaches ou encore 165 hectares de bonne terre.’ (cf.+ La Dépêche)
Les pièces ont été mises en vente aux enchères à Cheverny, en juin 2008.
Info+ et rappel historique (pdf) : « Le trésor de Montrichard » par Philippe Rouillac.

5. En Champagne aux Riceys (Aube 10) 

En 2012, c’est dans une ancienne usine de déshydratation de jus de raisin commerçant surtout avec l’Angleterre et les Etats-Unis (dans les années 20) qu’ont été trouvées 497 pièces d’or 

Photo AFP. François Lange, le directeur de la maison Alexandre Bonnet, montre l’endroit où les 497 pièces d’or ont été découvertes. (Source Bienpublic.com)

Photo AFP (Source Bienpublic.com)

frappées entre 1851 et 1928 ; pour un total de 17 kg d’or. Ce trésor était caché dans le plafond, entre deux poutres d’une bâtisse appartenant aujourd’hui à la maison de Champagne ‘Alexandre Bonnet’. Il pourrait dater de 1930, de industriel de l’époque pour se mettre à l’abris de la crise de 29 ou (?) suite aux délimitations d’exploitation (info+ AOC Champagne appellation d’origine). En juin 2013, ces pièces ont été vendues aux enchères à Los Angeles. (cf.+ FrancetvInfo)

6. A Cannes (Alpes Maritime 06)

Il y a aussi cette découverte insolite faite en février 20125 lingots d’or et des bijoux cachés dans un obus ! (cf.+ Nice matin)

7. à Millau (Aveyron 12)

34 pièces d’or datant de la Révolution auraient été trouvées en 2011 dans la cave d’une maison familiale du centre-ville. Un butin estimé à 100 000 €. Mais ce trésor se serait ‘volatilisé’ ainsi que ses découvreurs. Une enquête est toujours en cours… (cf.+ Le Point)

 

Ailleurs dans le monde :

En Californie, un trésor de 7 millions d’euros en pièces d’or découvert dans le sol. (cf.+)

Au Népal, un trésor datant de plus de 500 ans, découvert lors de la rénovation d’un ancien Palais.

En Inde du Sud, probablement le plus fabuleux trésor jamais découvert dans le monde ! Telle la caverne d’Ali Baba avec des sacs remplis de diamants, de pierres précieuses, des milliers de pièces d’or, des bijoux, des statuts en or massif … (d’une valeur estimée à 14 milliards d’euros). Tous ces trésors se trouvait sous un temple hindou datant du XVIe siècle dans le centre-ville de Thiruvananthapuram (Kerala – Inde).

En Espagne, un trésor de 600 kg de pièces en bronze qui date du Bas-Empire Romain (évoquant les Empereurs Maximin et Constantin IIIe ou IVe siècle), vient d’être découvert en avril 2016, dans 19 amphores, dans un village de la Province de Séville. Il s’agit d’un ensemble historique unique pouvant certainement atteindre plusieurs millions d’euros. Cette découverte a été faite par des ouvriers lors de travaux sur des canalisations. (cf.+ presse AFP du 28/04/2016)

 


Pour en savoir plus :

  • Répertoire des trésors numismatiques retrouvés en France et publiés par cgb.fr, une équipe au service du patrimoine : Les trésors numismatiques
  • D’autres trésors restent à trouver 😉 répertoriés sur ce site, par ex. : Histoires insolites/Mystères – cf. Trésors enfouis à découvrir.
  • ‘Depuis une vingtaine d’années, les services du ministère de la Culture ont déclaré la guerre aux chercheurs de trésors, que ces derniers pratiquent leur activité sur terre avec un détecteur de métaux ou sous l’eau à la découverte d’épaves. Avant de vous lancer dans une recherche de trésors, sachez donc comment respecter la loi afin de ne pas vous faire confisquer votre trouvaille : vous pourriez, en effet, le regretter amèrement !’ – cf. Trésor du Patrimoine.

Même si ces découvertes sont exceptionnelles, elles alimentent le fantasme du trésor caché et du mystère qu’il contient. Ces richesses sont le fruit de dot, d’héritage, ou tout simplement d’économie et quelquefois cachées car mal acquises. 

À travers l’histoire et l’étude des trésors retrouvés, les numismatiques identifient deux types de cachettes : ‘traditionnellement, les riches ou les bourgeois ont davantage le réflexe de cacher leurs économies dans leur maison plutôt que de les enterrer’. Au contraire, les hommes de condition modeste et peu habitués à avoir autant d’argent ont traditionnellement tendance à les enfouir, les ensevelir.
Une cachette pour apaiser la peur, du manque ou du ‘trop’.
De tout temps l’Homme a voulu protéger ses richesses dans les périodes de crises, de danger … Ainsi par exemple sous le règne de Louis XIV, après l’arrestation de Nicolas Fouquet en 1661 (homme alors le + riche de France), les nantis du royaume eurent peur pour leur fortune.  
Un trésor de pièces nous ouvre toujours un pan d’histoire.

 

Ch.