Mystère du vol MH370 Malaysia Airlines

Mise à jour continuelle au bas de  l’art. ↓, selon les avancées

Qu’est devenu cet avion, le Boeing 777-200ER immatriculé 9M-MRO du vol MH370 de la Malaysia Airlines ? (Cf. fiche signalétique)
Au départ de Kuala-Lumpur (Malaisie) le 8 mars 2014 à 0:41 (HL) à destination de Pékin (Chine) où il devait y atterrir 6h30 après, il n’est jamais arrivé à destination. Il avait à son bord 239 personnes.

Liste des passagers

Liste des passagers du vol MH370 au départ de Kuala Lumpur

Liste des passagers du vol MH370 au départ de Kuala Lumpur

Une disparition qui mobilise la planète entière …

Disparu, comme volatilisé dans la nuit de vendredi à samedi 8 mars 2014 à 1h30 HL, et pourtant dans une zone de grand trafic. Une tragédie humaine et une incompréhension dans ce monde ultra surveillé (radars civils et militaires, satellites …), le Boeing 777 étant un des deux plus grands avions civils et considéré comme très sûr. Puis les jours passent et le mystère en devient plus étrange encore. Les techniques de recherche les plus performantes n’ont pas de réponse. Au  départ, douze pays coopèrent avec la Malaisie (dont la Chine, les Etats-Unis, le Japon, le Vietnam, la Thaïlande, même l’Iran en début d’enquête … ). 12 jours après, l’état d’urgence est rabaissé mais 25 pays participent aux recherches avec des moyens matériels et financiers énormes. Un enjeu colossal pour sonder cet abîme de non-savoirs, une mobilisation sans précédent. Les internautes du monde entier aussi sont mis à contribution via le site Tomnod.

1. Qu’est-il devenu ?

Bientôt des réponses (?!), suite aux repérages satellites australiens (le 20 mars 2014) puis chinois (le 22) et français (le 23). Des débris ont été localisés entre les îles Kerguelen (appelées aussi îles de la désolation) et le Sud-Ouest de l’Australie. Dans un endroit où les conditions sont généralement très difficiles avec des vents et des courants très forts. La mer y est agitée et l’amplitude de l’Océan peut varier de 1,5 m à 7 m de profondeur.

La présence de débris dans cette zone ne pourrait-elle pas être le fait de dérives dues aux courants ?

Lundi 24 mars 2014, le Premier ministre malaisien, Najib Razak, s’exprime – traduction française : « D’après les dernières analyses Inmarsat et le AAIB, ont conclu que le MH370 avait volé le long du couloir sud et que sa dernière position se trouvait au milieu de l’océan indien à l’ouest de Perth. Il s’agit d’un endroit isolé, éloigné de toutes zones d’atterrissage possible. C’est donc avec une grande tristesse, et avec regret que je dois vous informer que selon ces dernières données le vol MH370 s’est abîmé dans le sud de l’océan indien. »

Mais 4 jours ont passé (de fortes tempêtes en mer ont rendu les recherches impossibles, trop dangereuses) et le 28 mars 2014 une nouvelle zone est réévaluée, un peu plus au Nord dans un endroit profond, près d’une faille mais plus accessible de Terre, de Perth (Australie). La première photo, 1 objet blanc carré, est ramenée par un avion de l’armée New-zélandaise, comme une preuve du possible.

Partout il est relayé que l’avion aurait volé plus vite. Or, à plus basse altitude l’avion aurait aussi consommé plus de carburant. Il me semble plus logique de le considérer ainsi. « A basse altitude la consommation de carburant doit presque doubler du fait de la plus grande résistance de l’air. En outre les avions devraient voler moins vite vu les risques d’échauffement des structures. (…) » (info ‘fr.answers.yahoo.com’ 2010)

2. Et les Hommes dans tout ça ?

Que de coïncidences incroyables et de revirements pour ce seul  vol MH370 du samedi 8 mars 2014 au départ de Kuala Lumpur. De quoi tisser les pires scénarios ! Découvertes et révélations faîtes au fur et à mesure :

 Deux passagers avec des passeports volés en Thaïlande en 2012 et 2013.L’Autrichien était en fait Pouria Nourmohammadi, Iranien de 19 ans partait rejoindre sa mère en Allemagne.L’Italien était en fait Sayed Mohammed Raz, Iranien de 29 ans partait dans l’espoir d’immigrer en Suède.
 Le co-pilote, Farid Abdul Hami a déjà enfreint les consignes de sécurité dans le cockpit même. C’était il y a quelques années auparavant.
♣ Le Commandant de bord, Zahariel Ahmad Shah (53 ans) s’est avéré être un geeck de l’aviation, un passionné, s’entrainant chez lui sur des atterrissages difficiles. Je retiendrai pour lui, un homme d’une grande compétence, responsable qui aimait son métier et à coeur de faire au mieux.
♣ 20 ingénieurs de la Cie Freescale Semiconductor Ltd d’Austin (Texas USA), se trouvaient à bord (info confirmée dès le lendemain par le PDG de la Cie). Or, il se trouve que Freescale est le leader mondial des semi-conducteurs et de l’électronique embarquée. Une histoire de brevet a fait couler beaucoup d’encre. Sauf que les spécialistes concernés en nanotechnologie, n’étaient pas à bord.
 l’avion quant à lui transportait en sa soute une cargaison de batteries au lithium, extrêmement sensibles et potentiellement dangereuses… (cf.+ )

3. Que s’est-il passé ? Pourquoi ?

Tel un triller à rebondissement, chacun se fait sa petite idée et des preuves (concrètes ou pas) il en pleut, incroyable !

Les scientifiques s’abreuvent de données chiffrées, l’analyse des calculs sera la réponse officielle et être censée car d’une logique mathématique. Reste à y apporter des preuves matérielles. Pour l’heure elles se font attendre, enfin… sur les débris trouvés, échoués sur des plages et « confirmés » provenant du MH370 le sont tous entre-guillemets « presque certainement » (un seul débris est identifiable avec son numéro de série pouvant les relier de manière  quasi formelle à l’avion disparu). (cf.+ carte des débris sur Google Map)

D’autant que les boîtes noires ne restitueront vraisemblablement jamais l’ambiance du cockpit au moment de la disparition depuis les radars puisque les enregistrements  (vocaux) ne remontent pas au delà des 2 dernières heures.

Le secret sera t-il un jour dévoilé ? Peut-être un mystère qui perdurera. Et tant qu’il durera d’autres méthodes, d’autres logiques fleuriront.

Ólafur Arnalds – So Close (feat. Arnór Dan) : http://www.youtube.com/watch?v=2XXd_KPShjE

 

 

(+cf. enquête)

+à suivre, ci-après, bas de page → RETOUR D’INFOS CLES chronologiques… 
(mise à jour continuelle, selon les avancées).

Ch

 


INFOS +

  • Exclusif (21 mars 2014) les dernières minutes de communication entre le vol MH370 et la tour de contrôle (via The Telegraph)
  • Disparition du Boeing 777  MH730 – minutes par minutes (via Francetv info / AFP)

 


 

AUTRES INVESTIGATIONS (2014) 

  1. Quand l’astrologie parleLes angularités astrologiques du vol MH370 par Valérie Darmandy (le 19 mars 2014:
    (…) « Le vol MH370 à destination de Pékin s’amorce sous une dynamique dissonante Lune Neptune angulaire partant des maisons VII et IV… »
    « (…) Sous Neptune dissonant, les situations se compliquent d’elles-mêmes,  des éléments de réponse font souvent défaut laissant la place aux doutes.  Pluton par son opposition au maître ascendant incline également vers des zones d’ombre, que Neptune alimente. Dans ce cas, Neptune au carré de la Lune stimule l’imaginaire et ouvre la voie aux spéculations à propos de la disparition de l’avion.
    Avec Neptune en dignité, angulaire et couché au carré d’une Lune angulaire, le vol MH370 Malaysia pourrait garder une grande part de mystère  et imprégner la mémoire collective. »
  2. Et si l’arme était électronique de camouflage ? « Boeing 777, vous allez tout comprendre ! Attention, accrochez vos ceintures » – 20 ingénieux de Freescale  étaient à bord ».
    « L’avion disparu de Malaisie pourrait avoir été occulté par des contre-mesures électroniques« 
  3. MH370, vers une disparition non conventionnelle ? – Remise en question de l’interprétation des données radar : « Quand on connaît le fonctionnement des radars militaires, on ne peut que douter de tout ce qu’on nous raconte ensuite. » (…) – Article d’Olivier Rimmel / AgoraVox (le 22 avril 2014)
  4. MH370, une découverte étonnante aux MALDIVES … et un mystère de plus
    Des débris pouvant provenir d’un Boeing 777 auraient été découvertes sur une plage des Maldives – art. Motrice / AgoraVox (le 24 avril 2014)
  5. GeoResonance, la société privée d’exploration croit avoir localisé l’épave du vol Vol MH370 de la Malaysian Airlines à plus de 5000 km au Nord de la zone de recherche officielle. Elle le situerait dans le Golfe du Bengale (le 29 avril 2014)


RETOUR D’INFOS CLES  chronologiques …

(mise à jour continuelle depuis 2014 )

Le 11 mars 2014
« L’avion aurait changé de direction après Kota Bharu et volé à plus basse altitude. Il est allé vers le détroit de Malacca» (20minutes) 11 mars

« Après avoir changé de trajectoire, l’avion aurait brusquement réduit son altitude de vol » (Itélé) 11 mars.

"Carte


De sources plus ésotériques, ils sont vivants ! « L’avion aurait été enlevé par des Ovnis pour négocier le Grand changement sur Terre »(Asthar Sheran).

(photo ChPL)

La lumière entre le Ciel et la Terre, vue d’avion – © ChPL

Cette joncture de matière ou de non matière, est cet espace d’inconnu. En tout cas, vu du ciel l’intersection est lumineuse. Je préfère cette hypothèse, même si loufoque, à tout autre conspiration.  Ces derniers temps regain d’observations d’Ovnis ne part le monde : Canada, Mexique, Serbie.

 

 


le 12 mars 2014
Un site participatif (australien) est ouvert aux internautes du monde à la recherche de l’avion disparu : Missing Airplane: Malaysia Air … le site Tomnod : tomnod.com

thttp://bigbrowser.blog.lemonde.fr/files/2014/03/crowdsourcing.jpg http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/03/12/chasse-au-tresor-les-internautes-a-la-recherche-de-lavion-disparu/

_____________


Qu’en est-il du
témoignage de l’employé d’une plate-forme pétrolière en mer de Chine ? « Il aurait vu l’avion en feu en un seul morceau, plongeant à la verticale » et fournit des coordonnée GPS complètes  08 22′ 30.23″ N, 108 42′ 22.26″ E  Les recherches y ont été infructueuses.

_____________

Des témoignages aux Maldives qui sont restés « lettres mortes »
« Certains résidents de l’Île Kudahuvadhoo aux Maldives ont affirmé avoir vu un gros avion volant à basse altitude, autour de 06h15 (heure Maldives: GMT 5h). Tout passage d’un vol international au dessus de cette île est très inhabituel ; le transport intérieur utilise de petits avions. La police a ouvert une enquête.
Il y a trois aéroports internationaux aux Maldives, le principal est l’aéroport international de Malé (aussi appelé l’aéroport international Ibrahim Nasir). Les autres sont sur l’atoll d’Addu, et sur l’île Hanimaadhoo à Haa Alif Atoll. Ces deux aéroports sont sur deux pointes du pays. Sur les 1200 îles des Maldives, 200 sont des îles résidentielles, dont 150 loués par des ‘Ressorts tourists’ et plus de 800 îles sont inhabitées. Pour les transferts de villégiature les Maldives utilisent l’hydravion. En fait les Maldives  concentre la plus grande opération de l’hydravion au monde. »
Curieux ! Alors que le pilote s’entrainait (simulateur de vols retrouvé chez lui) notamment « sur cinq aérodromes, situés d’après le journal Berita Harian dans les Maldives, en Inde, au Sri Lanka et sur l’île de Diego Garcia –  qui au passage abrite une base de soutien à l’armée américaine » : cf France info.fr du 18 mars 2014


le 16 mars 2014
Le mystère de la destination peut être levé. Les systèmes de liaison ACARS (Aircraft Communication Adressing and Reporting System) ont été désactivés à l’intérieur de l’avion mais le Boeing 777 de la Malaysia Airlines était équipé d’une reconnaissance satellites via son moteur Rolls Royce. Les messages sont transmis automatiquement (là par satellites) à la compagnie Boeing, l’avionneur. Info rendue publique, généralement TOP SECRET.

L’avion aurait continué à voler 7 h après sa disparition des écrans radars. Deux zones de recherche sont identifiées, une au Nord, l’autre au Sud.

Carte sur les recherches du vol MH370 - Sources : Esri, GEBC ... (via

Carte sur les recherches du vol MH370 – Sources : Esri, GEBC … (via « Le Monde » du 18 mars 2014)


depuis le 20 mars 2014 …
Annonce publique de Repérages de débris via satellites, dans les mers du Sud, Sud de l’Océan Indien, sur une large zone aux alentours de la longitude 90° Est et latitude -45° Sud. Zone décrite comme « probablement la plus isolée qui existe au monde, située entre l’Australie, l’Afrique et le continent antarctique. » (via Le Point’ du 24 mars 2014)

Sources U.S. Navy - via US TODAY research (03/23/2014)

Sources U.S. Navy – via US TODAY research (03/23/2014)

  • le 20 mars – satellites australiens (premières images satellites)
  • le 22 mars – satellites chinois
  • le 23 mars – satellite français
  • le 26 mars – satellite thaïlandais
  • le 27 mars – satellite japonais

____________

le 24 mars 2014
Le Premier ministre Le Premier ministre malaisien annonce que le vol MH730 a disparu en mer (rtef be info) 24 mars 2014.


le 28 mars 2014
Nouvelle zone de recherche réévaluée suite à l’analyse des données radars (le dernier étant celui du détroit de Malacca). De cette zone, un avion de l’armée New-zélandaise ramène les 1ères photos d’objets décriés partout comme très suspects. « Vol MH370 – La toute première image d’un des débris repérés ce vendredi » (‘Les échos) 28 mars 2014.

Search for Malaysia Airlines flight MH370 - Area searched Zones de recherches du Vol MH370 (via 'Les echos' du 28 mars 2014)

Search for Malaysia Airlines flight MH370 – Area searched
Zones de recherches du Vol MH370
(via ‘Les echos’ du 28 mars 2014)


Dimanche 30 mars 2014
« Des navires chinois puis australien ont récupéré des objets, mais aucun liés au vol MH370 » 11:17 – 30 march, 2014 (Mirror.co uk) : http://www.mirror.co.uk/news/world-news/missing-malaysia-airlines-flight-live-3219331

Week-end du 4 au 7 avril 2014
Entre le 4 et 7 avril 2014 :3 signaux de fréquence pouvant correspondre à celle émise par les boîtes noires (qui est de 37,5 kHz) ont été captés.
Le 1e le 4 avril (HL), d’une fréquence de 33,5 kHz a été capté par le patrouilleur chinois HAI XUN 01 pendant 90 secondes à env. lat. -25°, long. 101 E.
Les suivants, le 5 avril, d’une fréquence de 27 kHz ont été captés a 600 km plus au nord par l’Ocean Shield de l’armée australienne, dont l’un pendant 2h20 et l’autre 13 minutes.

 le 29 mai : ces signaux s'avèrent être une fausse piste.
Les signaux entendus étaient ceux des patrouilleurs. 
L'avion ne repose pas dans cette zone.)

« Quel arsenal pour sonder le fond de l’océan » cf. Nouvel Observateur – le 7 avril 2014

Capture écran détection de signaux

Capture écran détection de signaux

Le 10 avril 2014
>> Début d’une première phase de recherche sous-marine, dans la zone (de 314 km²) où a été capté le signal pendant 13 minutes, le 6 avril.
Image du Buefin21 :
MH370 Bluefin21

le 10 mai 2014
>> Début d’une deuxième phase de recherche sous-marine dans la zone où a été capté le signal pendant 2h20, le 5/6 avril.

le 14 mai 2014
>> « Après une étude plus détaillée des signaux, les équipes à la recherche des personnes disparues du vol MH370 de la Malaysia Airlines, disent que deux des quatre «pings» électroniques pensés d’abord à provenir de l’avion sont probablement trop faibles pour provenir d’une boîte noire.

Les autorités croient encore que les deux signaux du 5 Avril, dont l’un pendant 2h20 mn – sont compatibles avec la localisation des boîtes noires. »
(cf. Pings down to two – le 14 mai 2014 (HL Australie)

le 29 mai 2014
>> Il est révélé que les signaux ne proviennent pas des boîtes noires. Ils provenaient en fait des ultrasons émis par les patrouilleurs eux mêmes. L’avion ne repose donc pas forcément dans cette zone. cf. Le Monde (29/05/14)


Un an plus tard … 2015

le 8 mars 2015
>> Un an après le mystère reste entier. Dans cet article du Monde (8/03/2015), bien écrit et agréable à lire, nous y retrouvons tout le détail de cette disparition et des recherches associées.

En avril 2015
>> Une équipe pluridisciplinaire de chercheurs  de l’université Texas A&M, au Qatar (dont Goon Chen, mathématicien) publie dans le journal Notices of the American Mathematical Society une étude : « Malaysia Airlines Flight MH370 : Water Entry of an Airliner » (cf. intégralité de l’étude > pdf). Les résultats de cette étude démontrent comment l’avion aurait pu sombrer sans laisser de traces, à l’appui de cinq scénarios possibles. Cf. info reprise en français par le Huffington Post (18/06/2015)


le 29 juillet 2015 (1e débris)
>> Un fragment d’aile d’avion (flaperon, identifié comme tel) s’est échoué sur une plage de la ville de St-Martin, sur l’île de La Réunion. La découverte est faite par Johnny Bègue, employé municipal de la ville. Ce débris, provient-il du MH370 ?

flaperon du vol MH370

 

Sur cette même période, d’autres débris sont retrouvés, notamment une valise…
Philippe Creissen, avocat sur l’île, en a récolté et a posté les photos sur son compte twitter (cf. Tweet : creissen philippe @creissen).

 

 

le 3 septembre 2015
>> Les résultats d’analyses sont rendus publiques : le flaperon retrouvé à La Réunion appartient « avec certitude » au Boeing 777 du vol MH370. cf. compte rendu Le Monde (4/09/2015) – + cf. art. « MH370 Un seul et unique débris pour remonter le fil » (Mysore05 le 3/09/2015)

Le 15 octobre 2015,
une étude de faisabilité (T. Kenyon) est publiée via Dropbox dont le but énoncé est de promouvoir des discussions techniques liées à l’analyse du Flaperon du MH370 :

"Preliminary MH370 Flaperon Failure Analysis (Rev 1).pdf"

Deux ans plus tard … 2016

 

le 2 mars 2016 (2ème débris)
>> Un nouveau fragment (une pièce de 57 cm sur 90 cm en forme de triangle) vient d’être découvert sur un banc de sable du Mozambique par Blaine Gibson, avocat Américain menant sa propre enquête. Pour l’instant rien n’est confirmé qu’il s’agit d’un débris du MH370. Cf. Air Journal (3/03/2016) – Cet objet doit être remis à l’Australie, via la Malaysie, pour analyse par l’ATBS (Bureau Australien de la Sécurité Aérienne). A suivre…

 

Mars 2016
>> « Le vol MH370 n’a pas disparu » (266 p.) – Auteur : Florence de Changy (Ed. Les Arènes, février 2016) – ‘La plus grande énigme de l’histoire de l’aviation’.

"Le vol MH370 n'a pas disparu" de Florence de Changy (Ed. Les Arènes) février 2016

Ce livre passionnant est le fruit d’une enquête courageuse, profonde, étayée de témoignages et de faits vérifiés pouvant démentir les plus grandes rumeurs.
Tous les chercheurs et passionnés du MH370 (les MHistes comme elle les appelle) devraient lire ce livre. C’est un ouvrage de contre-vérité pour se poser d’autres questions. L’enquête n’est pas finie. Que de secrets politiques et économiques semble recéler cette disparition ! Tous pays concernés, la France n’y est pas épargnée.
Cf. L’avion du vol MH370 pourrait ne jamais être retrouvé – Le Figaro, 18/06/2016.
Interview de Florence de Changyhttp://bcove.me/7ykp4lxp
Cf+ articles parus dans Luxemburger wort :
La version officielle de serait pas crédible – 22 mars 2016
l’enquête d’une journaliste sur la disparition du MH370 – 19 juin 2016

______________

au 21 juin 2016
>> un nouveau débris vient d’être découvert sur l’île de la Réunion, un fragment de porte … mais sans rapport avec le MH370 a confirmé la gendarmerie aérienne.

______________

7 octobre 2016
Récapitulatif des débris retrouvés et confirmés*(3) ou identifiés comme pouvant provenir du MH370
*On remarquera que toutes ces identifications sont confirmées entre-guillemets (appartiennent « avec certitude », « presque certainement »…). Seul un de ces débris est apparu avec un numéro de série le reliant de manière quasi formelle à l’avion recherché. Il s’agit du débris trouvé à l’île Maurice en mai 2016.

MH370-debris-decouvert-sur-l'ile-Maurice (source STR/AFP

MH370-debris-decouvert-sur-l’ile-Maurice (source STR/AFP

  1. 29 juillet 2015Île de la Réunion* (Fr) >>fragment d’aile (flaperon)
  2. déc. 2015 + fév. 2016 – Mozambique >> morceau de stabilisateur horizontal +
  3. mars 2016 – Afrique du Sud >> capot de moteur avec un logo Rolls-Royce
  4. mai 2016île Maurice* de Rodrigues >> morceau d’un panneau intérieur de cabine
  5. juin 2016 – Madagascar
  6. juin 2016Tanzanie*
  7. 21 décembre 2016 – Afrique du Sud >> Un autre flaperon ? (+ici)

Info+ >>Site, sur Google Map, répertoriant tous les débris retrouvés : #MH370 Débris Map – Overview.

______________

16 janvier 2017
Les recherches dans la zone délimitée de l’Océan Indien sont abandonnées.

Le gouvernement Malaysien a lancé une bourse pécuniaire à toute personne qui retrouverait l’épave.

 

Trois ans ont passé … 8 mars 2017

______________

21 juillet 2017
>> « Le gouvernement australien vient de publier les résultats des recherches menées pour retrouver l’épave du vol MH370 de Malaysia Airlines. Aucun avion n’a été retrouvé, mais les données collectées ont permis d’établir une cartographie très précise et minutieuse d’une partie des fonds marins dans le sud-est de l’océan Indien.
Geoscience Australia, l’agence publique de géographie et de topographie du gouvernement australien, a publié mercredi 19 juillet les mesures bathymétriques collectées pendant les près de trois ans de recherches. » (La Croix du 21/07/2017)

The data behind the search for MH370 :
The Australian Government led search operations for the missing Boeing 777 aircraft operating Malaysia Airlines flight MH370 in the southern Indian Ocean. The search involved the collection and analysis of large volumes of marine data from a remote area. The data obtained during the first phase of sea floor mapping is now available to the public.
 https://geoscience-au.maps.arcgis.com/apps/Cascade/index.html?appid=038a72439bfa4d28b3dde81cc6ff3214

 

 

Ch.PL

Article initié le 11 mars 2014 (21:49) 
Mis à jour le 21 juillet 2017

 

 

Publicités

3 commentaires sur “Mystère du vol MH370 Malaysia Airlines

  1. Pingback: L’influence de la #Lune , #Neptune, #Uranus et du Vol #MH370 | L'actualité de Lunesoleil

N'hésitez pas à réagir ou à apporter plus d'infos :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s